SEMAINE DU POLYTECHNICIEN 2015

JOEL NANA KONTCHOU, Directeur Général D’ENEO CAMEROUN SA.

ENTRETIENT LES POLYTECHNICIENS SUR ‘‘LES CHALENGES ENERGETIQUES DU CAMEROUN"

L’an deux mille quinze le vingt six du mois d’Octobre, le campus de l’Ecole Polytechnique a accueilli un invité de marque,   en  la personne de Monsieur JOEL NANA KONTCHOU, Directeur Général d’ENEO Cameroun SA, l’opérateur historique en charge du secteur de l’électricité au Cameroun.

Ingénieur  Polytechnicien en électromécanique promotion 1984 de cette école, ancien Directeur Général pour l’Afrique Centrale et de l’Ouest de la multinationale SCHLUMBERGER, Monsieur JOEL NANA KONTCHOU, après plus de 30 années d’une très riche carrière internationale, effectuait  ainsi une visite dans cette école, en qualité de parrain de la semaine du Polytechnicien.     

 

Le DG ENEO visite les bureaux de l’AIDEPY et s’entretient avec le Président

         A son arrivé à l’école à 9h45minutes il a tout d’abord visité les bureaux de l’Association des Ingénieurs Diplômés de l’Ecole  Polytechnique de Yaoundé (AIDEPY) et eu des échanges avec le Président de l’association Mr RAYMOND TACHAGO. Par la suite, une séance de travail s’est tenue au bureau du Directeurde l’école qui était entouré, pour la circonstance, de tous les chefs de départements. 

Séance de travail au bureau du Directeur

Cette séance de travail à permis d’échanger et d’explorer les axes d’une collaboration fructueuse entre l’école et ENEO Cameroun notamment en ce qui concerne :

  • Les stages académiques ;
  • Les axes de recherches afin d’apporter les solutions aux  problèmes énergétiques identifiés par les deux parties ;
  •  La réactivation de la formation jadis effectuée au bénéfice des étudiants de troisième année au centre de formation professionnelle de la SONEL à OMBE.

Le Directeur Général d’ENEO Cameroun s’est dit favorable au renforcement de cette collaboration dont les bases ont été jetées à cette occasion.

            Par la suite, il a procédé à l’amphi 200 de l’école au lancement de la semaine du Polytechnicien  édition 2015. Au cours de son allocution de circonstance, il a exprimé toute sa joie de se retrouver après un peu plus de trente ans, dans cette école où il a fait ses pas. Il a dit mesurer le poids de cette responsabilité en qualité de parrain d’un évènement aussi prestigieux  où l’ont  précédé des personnalités de premier rang de notre pays, dans les domaines de la Science, de l’administration,  de la politique et même de l’armée. 

 

Amphi 200 : Lancement de la Semaine du Polytechnicien

        Il a entretenu les jeunes sur l’esprit Polytechnicien qui doit se perpétuer de générations en générations et qui s’articule autour de trois axes :

  • La qualité du travail ;
  • L’intelligence collective ;
  • L’esprit grégaire.
  • Vue partielle de la salle pendant la cérémonie

             Il a terminé son propos en encourageant les jeunes à plus d’ardeur au travail et a souhaité une bonne réussite de la semaine du polytechnicien.

    Après la présentation du schéma organisationnelle de l’opération parrainage de l’édition 2015 qui verra chaque étudiant de l’école affecté un parrain, le lancement officiel a été effectué. S’en est suivi  la présentation de quelques axes de recherche qui pourront être développés sur financement d’ENEO.

                Une présentation des différents projets des étudiants a précédé la pause déjeuner au cours de laquelle le Directeur Général d’ENEO, le Directeur de l’école et le Président de l’AIDEPY, ont prolongé leurs entretiens sur les questions d’intérêt commun.

    La conférence donnée par le Directeur Général d’ENEO  sur le thème : ‘‘Les Challenges énergétiques au Cameroun : rôle du Polytechnicien’’ a démarré à 13h avec une présentation du parcours de l’illustre intervenant par le Président de l’AIDEPY. Au cours de son intervention liminaire, le Directeur Général d’ENEO a partagé avec son auditoire les principes qui guident son action à la tête d’ENEO Cameroun SA, à savoir:

    • Le développement Technique et Scientifique comme socle de l’activité ;
    •  La foi dans le travail et surtout le travail bien fait ;
    • La créativité et la diversité, qu’elle soit d’âge ou de genre ;
    • L’intégrité, la cohésion, le respect et l’engagement.
    • Une vue de la salle pendant la conférence

                  Il a insisté sur les défis majeurs que le Cameroun doit relever pour atteindre l’émergence en 2035. Parmi ces défis, il y a :

      • La capacité du Cameroun à offrir une énergie fiable, abondante et à coût compétitif pour ses industries et raisonnable pour les ménages ;
      • Répondre à une demande toujours croissante ;
      • Réfléchir sur l’avenir du secteur énergétique ;
      • La mise en place de production hybride, l’introduction de la mini hydro électricité, le solaire, la biomasse et le développement progressif de mini- réseaux locaux.
      • Soutenir la politique sectorielle de promotion des énergies renouvelables ;
      • Améliorer le rendement de notre réseau de distribution  (Technique et commercial) ;
      • Améliorer les relations avec nos clients ;
      • Moderniser nos ouvrages.

      Il a invité aussi ses camarades à croire au progrès, à la puissance de la Science avec passion, mais aussi avec raison.  A ENEO Cameroun dit-il,  2015 est l’année de la consolidation de nos fondations et 2016 amorcera la transformation de l’entreprise avec la mise sur pied d’un programme baptisé : « Smart ENEO» visant 04 objectifs essentiels :

                  Par la suite,  il y a eu un jeu de questions réponses permettant aux étudiants d’être édifiés sur les défis qui interpellent ENEO Cameroun.

                  A la fin de la  conférence, le Directeur Général d’ENEO a exprimé toute la confiance qu’ENEO Cameroun porte à l’expertise de l’Ecole Polytechnique dont 14 Ingénieurs ont été recrutés sur 20 Ingénieurs à ENEO Cameroun. Il a émis le vœu de voir les Ingénieurs Polytechniciens émergés davantage au terme des tests de recrutement qui s’ouvriront à ENEO Cameroun dans les prochains jours.  

    • Photo de famille

                C’est par une photo de famille que la cérémonie s’est achevée.